Le graphène à l’heure du développement durable

Le graphène à l’heure du développement durable Le graphène 13 juin 2022

Retour

Et si le graphène était une réponse aux enjeux de développement durable et de préservation des ressources ? C’est en tout cas la feuille de route de Carbon waters, qui mène une politique responsable en termes de production, logistique et valorisation des matières premières. Le point avec Alban Chesneau, CEO de Carbon Waters.

« De par ses activités, ses procédés et ses produits, le secteur de la chimie doit tendre vers de nouvelles pratiques, plus respectueuses de l’environnement, indique en préambule Alban Chesneau, CEO de Carbon Waters. Dès notre création, nous avons porté une attention particulière sur l’impact de nos procédés de fabrication, le transport ou la valorisation de nos déchets. » Objectif : réduire l’empreinte carbone et préserver les ressources. Et ça commence par les importations de matières premières nécessaires à produire notre graphène, principalement le graphite, tout droit venu des États-Unis. « La pandémie a montré combien il était important d’avoir une chaîne logistique plus locale et plus flexible, pour ne pas subir de ruptures ou de retard, rappelle Alban Chesneau. C’est pourquoi, nous portons notre regard aujourd’hui sur des matières premières européennes, principalement allemandes et françaises. »

Graphite synthétique et… méthane !

Dans ce même esprit durable, Carbon Waters réfléchit à utiliser du graphite synthétique, fabriqué sur demande, pour préserver les ressources naturelles. Outre ce graphite de synthèse, la startup s’intéresse à de nouvelles sources de matières carbonées, notamment à partir du gaz méthane. « Grâce à un procédé de pyrolyse, il est possible de convertir ce gaz en matière carbonée, explique Alban Chesneau. Mais il est encore trop tôt pour savoir si ce type de carbone est réellement intéressant en termes de développement durable, au vu des fortes températures requises pour transformer le gaz en matière carbonée. » C’est là tout l’enjeu des années à venir : devenir plus technologique, mais moins énergivore.

Solvants organiques

Côté fabrication, la startup en appelle également à de nouvelles pratiques, en utilisant désormais des solvants organiques biosourcés en lieu et place des solvants toxiques, principalement du THF. « En 2020, nous avons réalisé une première évaluation de l’impact carbone de notre procédé industriel, afin d’identifier nos points forts et nos axes de progrès, souligne Alban Chesneau. Parmi les pistes de réflexion : l’utilisation de la ressource eau, le recyclage du solvant, ou la valorisation des produits secondaires. »

Une chose est certaine : le graphène de Carbon Waters coche toutes les cases pour tendre vers une industrie plus durable, résiliente et efficiente.

Dans la même catégorie

Le graphène permet d'alléger les avions et renforcer leurs structures

Aéronautique : comment le graphène répond aux défis du...

Face au réchauffement climatique, l’aéronautique est en proie à une véritable crise environnementale et doit atteindre l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050, un challenge considérable pour toute la filière. Grâce à ses multiples propriétés, le graphène coche toutes les cases pour répondre aux problématiques du secteur aéronautique : décarbonation par l’allègement des structures, mais aussi d’autres […]

Lire la suite
Le graphène comme solution pour augmenter la durée de vie des éoliennes

Énergie éolienne : quels sont les enjeux et comment...

Depuis le début des années 1990, les éoliennes, ces moulins à vent modernes qui transforment l’énergie du vent en électricité, sont de plus en plus nombreuses à fleurir dans nos paysages. Le marché de l’éolienne prend de l’ampleur, dans le cadre de la transition énergétique, afin de proposer une énergie plus verte dont l’impact environnemental […]

Lire la suite

Le graphène est-il toxique pour la santé ?

Le graphène a été découvert il y a relativement peu de temps. Si tout le monde s’accorde sur ses incroyables propriétés et les possibilités qu’il apporte à l’industrie notamment, de plus en plus d’études visent également à évaluer la toxicité du graphène sur la santé humaine. Cette question suscite un intérêt croissant, y compris de […]

Lire la suite

telechargement

Formulaire de téléchargement

* champs obligatoires

newsletter

Inscription à la newsletter